GALERIE

La série  « LES TRAITS D’UNION » TDU

« L’une de ses plus belles séries, peut-être l’une des plus emblématiques de son oeuvre, ne se dénomme d’ailleurs-t-elle pas « traits d’union »? On croirait y voir des palissades dont les teintes et les reflets varient au gré des heures du jour et de l’ensoleillement. Or chacun le sait depuis l’enfance : le plus intéressant dans une palissade, c’est ce qu’il y a derrière, que l’on tente de deviner à  travers le planches de bois an approchant son oeil. Derrière les palissades de Jean Serolle aussi, tout un monde nous attend, que l’on devine par interstices de la toile, qui attise notre curiosité et nous invite à explorer… »

page 1

.

page 2

.

page 3

.

page 4

.

 

.

page 5

.

page 6

.


La série  « LES COPEAUX DE BOIS »

« A  chaque fois que je lève les yeux  vers une toile de Jean Serolle, c’est d’abord elle que je vois. La profondeur. Rarement toiles ont paru moins plates, moins lisses. et pourtant, certaines sont des monochromes. Mais c’est c’est que Jean Serolle ne peint pas ses monochromes, il les sculpte. Son occupation favorite, au fond, est de sculpter la couleur. Et de faire de ses sculptures des tableaux… »


La série des copeaux de bois se décline en plusieurs coloris et dimensions.Technique utilisée : copeaux de bois  et acrylique sur chassis entoilés.

.

voir le site de Jean Pierre Barbance : www.jeanpierrebarbance.com.

.

 

La série « LES TRAITS »

« Ces lignes de fuite de Jean Serolle m’émeuvent car j’y trouve le rayonnement d’une création sereine et apaisante. Elles changent ma manière d’appréhender les autres et de regarder le monde ». Baruch

.

.

LES GRANDS FORMATS

.

.

.

.